Pierre Ménès détruit le Ballon d’Or