La Juventus explique le choix Andrea Pirlo comme coach