Lens : Mammadov a tout perdu, Martel lui demande d’arrêter.




IMG_1966 Les promesses non tenus d’Hafiz Mammadov mettent le RC Lens en grande difficulté. Le temps presse désormais, et Gervais Martel conseille à l’actionnaire des Sang et Or de rendre ses parts pour un euro symbolique… Le temps presse pour Lens et Gervais Martel Les mois passent et Gervais Martel ne voit toujours pas la couleur de l’argent promis par l’actionnaire Hafiz Mammadov pour renflouer les caisses du club. Après son dernier déplacement à Bakou il y a dix jours, le président lensois avait fixé le 15 mars comme date limite pour prendre une décision. Martel prospecte pour l’après Mammadov L’homme d’affaires azerbaïdjanais a quinze jours pour choisir entre verser l’argent ou rendre ses parts. Concernant la première option, Martel a visiblement perdu espoir, il attend donc désormais que l’actionnaire Sang et Or prenne ses responsabilités. «En Ligue 2, les besoins seraient de 10 à 15 M€ mais il y a l’inconnue actionnariale. Je retourne à Bakou ces prochains jours. Il faut que je trouve une solution avec l’actionnaire – mais j’y crois de moins en moins – ou ailleurs. (…) Aujourd’hui, nous cherchons des gens qui viendraient accompagner le club. J’ai des contacts» , a-t-il confié à L’Equipe. Le club cédé pour 1 euro symbolique ? «A lui de passer aux actes : s’il n’a pas de solutions, il ne va pas nous emmener tous au cimetière. Il a été le sauveur du club mais on ne peut pas vivre sur le passé. Je ne vois pas son intérêt à s’accrocher. Il a tout perdu de toute façon. Si le club est cédé, ce sera pour 1 euro symbolique» , a ajouté Martel qui rappelle que le club est au bord du précipice et doit désormais trouver une solution rapide, non pas pour éviter de descendre en Ligue 2, mais pour assurer la survie du club… – Source: Maxifoot




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire