Entre supporter la Roja ou l’Équipe de France, Manuel Valls a choisi